Biographie

Né en 1977, Vincent Abadie Hafez est un artiste français qui vit et travaille à Toulouse. Il prend part au mouvement graffiti dès 1989, sous le pseudonyme de Zepha. Formé aux arts graphiques, il enrichit sa pratique en se consacrant à l’apprentissage des techniques calligraphiques traditionnelles, portant notamment son attention sur les interactions plastiques des styles orientaux et occidentaux. Influencé par les travaux d’Hassan Massoudy et de Georges Mathieu, il développera un langage visuel singulier à travers ses recherches sur la déconstruction de la lettre et la portée transculturelle des signes. Reconnu comme l’un des fondateurs de la calligraphie urbaine, il participe à la diffusion d’une esthétique nouvelle, en rupture avec les formes picturales jusque là explorées dans les écritures vandales. Ses compositions abstraites, méthodiques et condensées, prennent place dans l’espace public à travers des œuvres murales monumentales, en Europe et au Moyen-Orient. L’expression gestuelle et la notion de mouvement sont deux ancrages fondamentaux du processus créatif qu’il poursuit parallèlement dans son travail d’atelier. Reliant le formel au spirituel, son œuvre déconstruit les référents et se lit comme une source éclairante, éloge d’une pensée universaliste délaissée.

 

La rigueur et la liberté  par Hassan Massoudy

Face à l’œuvre de Zepha nos yeux se promènent dans ses labyrinthes. Nous cherchons une lecture, une signification, pour finir par nous perdre dans le dédale de cette calligraphie universelle.  Symphonie de lettres et de signes colorés, gestes dynamiques et expressifs rythmés par une harmonie de couleurs : koufi ou onciale, orient ou occident, alphabet inventé, calligraphie imaginaire.

Mur entier ou toile à taille humaine, œuvre grande ou petite, il s’en dégage la même énergie créatrice. Du métal ou du bois de ses bas-reliefs à la découpe précise émane une force similaire, telle une envolée de flèches lancées afin de vaincre la gravité. Des centaines de gestes régis par un ordre intérieur, un souffle. Zepha donne une cohésion à tous ces mouvements dynamiques ou statiques.  De loin devant un mur ou de près en face d’un tableau, il nous offre le même plaisir, plaisir de voir ces tourbillons pacifiques. Des lignes courbes côtoient des lignes droites, des diagonales, forêt d’écriture tantôt calme, tantôt fougueuse, doré ou argenté sur fond noir mat, bleu ou gris sur fond brillant. Les grands cercles d’écriture tournoient, nous rappelant la roue des norias sur l’Euphrate ou l’Oronte qui tourne et tourne inlassablement et fait frémir l’eau vibrante d’ombres et de lumière. Ces grands cercles composés de larges signes semblent des orbites, entourés d’un cortège de petites lettres en révolution perpétuelle dans le temps cosmique.

Avec un jeu de transparences et de superpositions, Zepha crée une profondeur. Des lettres s’enfoncent, s’éloignent ou flottent comme suspendues, d’autres se rapprochent. Sans aucun conflit, les gestes statiques offrent aux gestes dynamiques la liberté de s’émouvoir et de s’envoler. Les couleurs épaisses ou fluides permettent au pinceau d’exprimer la stabilité ou le mouvement. C’est ainsi que le geste juste devient juste un geste. Ombre et lumière. Un mouvement doit sa clarté aux couleurs dorées ou argentées, le clair éclaire le sombre, la matière colorée donne vie aux gestuelles rapides.

Du sol au dernier étage d’un immeuble, sur son élévateur, sous la chaleur torride du soleil, dans le vent, la pluie ou le froid, pinceau à la main, Zepha attaque tendrement le mur. Les premiers signes deviennent référence et rythment tout ce qui suit. Ici ou là des lignes cachées structurent l’espace interne de la composition. La morphologie de chaque geste participe à la création de traces animant toute la surface de l’œuvre. Un vide non justifié, un espace manquant de justesse sont prétextes à combler par un signe ou un point rouge, et voilà l’équilibre restauré.  Malgré la grande liberté de réalisation, le travail est maîtrisé et laisse peu de place au hasard. Zepha gère les déséquilibres créés par la multitude de lettres qui serpentent et sinuent. La rigueur et la liberté se complètent.

Chaque création est différente, ici un mur rugueux, là un mur lisse. Tout participe à la technique de l’œuvre et donne la liberté voulue. Il faut transmettre de l’énergie à la moindre surface, aux petits gestes comme aux grands et s’adapter à chaque situation rebelle. Effleurer la surface ou augmenter la pression sur le pinceau engendre une matière différente. Un ton ou un demi ton de couleur peut donner plus ou moins de lumière traversant les gestes. Cette lumière permet de voir la nudité du signe tracé : pas de correction ni de reprise, pas de remplissage, pas d’hésitation. L’œuvre imaginée se réalise. Pouvoir être rapide pour maîtriser la justesse de la lenteur et à l’inverse, pouvoir être très lent pour accomplir l’attaque rapide. Comme une flèche tirée, chaque lettre doit toucher son but, s’installer à sa place calmement ou rapidement. Les gestes peuvent être froids-lents ou chauds-rapides. Zepha est capable de stopper son mouvement quand le signe est arrivé à sa place exacte.

Les mots d’un vieux calligraphe chinois peuvent décrire l’écriture de Zepha : “Quand l’idée est au bout du pinceau, pas la peine d’aller au bout de l’idée.”

Hassan Massoudy

 

Expositions

 


ConneXe

Exposition en duo avec L’Outsider, The French Art Dealeuses, Paris (France), 2019


Hors-sol

Exposition personnelle, David Bloch Gallery, Marrakech (Maroc), 2019


Capharnaüm

Exposition personnelle, Russo Yubero, Genève (Suisse), 2019


Papers & wood

Exposition collective, The French Art Dealeuses, Paris (France), 2018


Grand opening

Exposition collective, Mirus Gallery, Denver (États-Unis), 2018

 

Odd marks

Exposition collective, Pretty Portal Gallery, Düsseldorf (Allemagne), 2018

 

//No font ((Codex)(…2)

Exposition collective, Avantgarden Gallery, Milan (Italie), 2018

 

3 directions

Exposition collective, Mono Gallery, Riyadh (Arabie Saoudite), 2018

 

Back to the wood

Exposition personnelle, Galerie Wallworks, Paris (France), 2017

 

Urban jealousy

Exposition personnelle, David Bloch Gallery, Marrakech (Maroc), 2017

 

Urbanites

Exposition collective, Naila Art Gallery, Riyadh (Arabie Saoudite), 2017

 

Graph’m

Exposition collective, Ghaya Gallery, Tunis (Tunisie), 2017

 

Misk Art Festival

Exposition collective et ateliers, Riyadh, (Arabie Saoudite), 2017


Urban Art Fair

Représenté par David Bloch Gallery, New York (États-Unis), 2017


Superplasticizer

Exposition personnelle, The Mine Gallery, Dubaï (Émirats Arabes Unis), 2016

 

Soulmates

Exposition collective, Art Thema Gallery, Bruxelles (Belgique), 2016

 

The Design of Words by Calligraphy Masters

Exposition collective et atelier, Studio Acqua Su Marte, Milan (Italie), 2016

 

In Situ / Hors-le(s)-Mur(s)

Exposition collective, Scarlett, Genève (Suisse), 2016

 

Crossing paths – The intersection of memories

Exposition en duo Vincent Abadie Hafez & Carlos Mare, David Bloch Gallery, Marrakech (Maroc), 2015


Kunstwollen

Exposition personnelle, Galerie Jed Voras, Paris (France), 2015

 

L’été

Exposition personnelle, 912 Arty Gallery, Lourmarin (France), 2015

 

Masterstrokes

Exposition collective, Cube Arts Gallery, Dubaï (Émirats Arabes Unis), 2015

 

Concrete alphabets

Exposition collective, 886 Geary Gallery, San Francisco (États-Unis), 2015

 

Urban art Biennale

Exposition collective et œuvre in situ, Völklinger Hütte, usine sidérurgique classée au patrimoine mondial de l’UNESCO (Allemagne), 2015

 

Visual Uterrance

Exposition collective, Cube Arts Gallery, Dubaï (Émirats Arabes Unis), 2015

 

Ornements

Œuvre in situ en marqueterie, Espace Croix Baragnon, Toulouse (France), 2014

 

Typograff – Conversation calligraphique

Exposition personnelle, Rosny-sur Seine (France), 2014

 

Artyshow

Exposition collective, 912 arty gallery, Lourmarin (France), 2014

 

Tres culturas

Exposition collective, pavillon du Maroc, Séville (Espagne), 2014

 

A major minority

Exposition collective, 1AM Gallery, San Francisco (Etats-Unis), 2014

 

Cursive Monumentale

Exposition personnelle, Conseil Général de la Haute Garonne, Espace Roguet, Toulouse (France), 2014

 

Symbiose de deux mondes

Exposition collective, Palais Namaskar, Marrakech (Maroc), 2013

 

Hypergraphia

Exposition collective, BC Gallery, Berlin (Allemagne), 2013

 

Écritures sonores

Exposition en duo Vincent Abadie Hafez & Johan Vasquez, Centre culturel des Mazades, Toulouse (France), 2013

 

White Wall

Exposition collective, Beirut art center, Beyrouth (Liban), 2012

 

Indigo Dub

Exposition personnelle, Galerie David Bloch, Casablanca (Maroc), 2012

 

Mutual writings

Exposition collective et atelier, Contemporary Art Platform CAP Kuwait, (Koweït), 2012

 

Inside Job

Exposition personnelle, Galerie David Bloch, Casablanca (Maroc), 2011

 

Mi nombre es todos

Fresque palimpseste participative, échange Toulouse/Saragosse, (Espagne), 2010

 

Summer graffiti

Exposition collective et intervention in situ, Rignac (France), 2010

 

Abstract writing

Exposition collective, Galerie particulière, Nouméa, (Nouvelle Calédonie), 2010

 

Espace public


Les moulins du Don

Fresque murale, festival Caps attack, Cergy (France), 2019


Horizons retrouvés
Fresque murale collaborative, Pow! Wow! festival, Hawaï (États-Unis), 2019


Retracing memories

Fresque murale, Gävle street art project, Gävle (Suède), 2018

 

A storm is coming

Fresque murale collective, Pow! Wow! festival, Rotterdam (Pays-Bas), 2018

 

Wqaf

Fresque murale, Jedariya project, Maraya Art Center, Sharjah (Émirats Arabes Unis), 2018

 

Le milieu

Fresque murale et exposition collective, résidence artistique Jardin Orange, Shenzhen (Chine), 2017

 

Mu’allaqat (Les poèmes suspendus)

Fresque murale, Dubaï Streets Festival (Émirats Arabes Unis), 2016

 

Si je suis né de la terre

Fresque murale, festival Jidar toiles de rue, Rabat (Maroc), 2015

 

Rosa Parks fait le mur

Fresque murale, Paris (France), 2015

 

Pas la peine d’attendre la nuit

Fresque murale, Institut français, Agadir (Maroc), 2015

 

The Rehlatna (Our Journey)

Fresque murale collective, World’s longest graffiti scroll, Dubaï (Émirats Arabes Unis), 2014

 

Jalousie urbaine

Fresque murale palimpseste participatif, mur du Pavillon Carré de Baudouin, Artazoï, Paris, 2014

 

Dia logos

Fresque murale, Asalto festival internacional de arte urbano, Saragosse (Espagne), 2014

 

La connaissance des hommes est un trésor

Fresque murale, festival Djerbahood, Erriadh (Tunisie), 2014

 

Rosa de los vientos

Fresque murale, fondation Tres Culturas, Tarifa (Espagne), 2014

 

Streets 2013

Fresque murale, Streets urban festival, Kasserine (Tunisie), 2013

 

Graff me

Fresque murale, Beyrouth (Liban), 2013

 

99 Names

Fresque murale collective, Katara Village Doha (Qatar), 2013

 

Capitoleum palimpseste

Fresque murale, Toulouse (France), 2012

Biennales et art fairs

Biennale de la calligraphie de Sharjah, Sharjah (EAU), 2018
Sharjah Art Fair, représenté par Hafez Gallery, Jeddah (Arabie Saoudite), 2018
Urban Art Fair, représenté par David Bloch Gallery, New York (USA), 2017
13 District art fair,représenté par Yosr Ben Ammar Gallery, Paris (France)
Abu Dhabi Art, représenté par Hafez Gallery, Abu Dhabi (EAU), 2017
Urban art Biennale, Völklinger Hütte, Völklingen (Allemagne), 2015

Résidences artistiques

Chercheurs d’autres, Guyane (France), 2018

Jardin orange, Shenzhen (Chine), 2018

 

Publications

 

Drawing lines, a journey through the streets of Beirut

Tamara Zantout, ed. Urban fusion, 2018

 

The art of writing your name, urban calligraphy and beyond

Christian Hundertmark, Patrick Hartl, ed. Publikat, 2017

 

Djerbahood, open air museum of street art

Mehdi Ben Cheikh, ed. Albin Michel, 2015

 

Arabic graffiti

Pascal Zoghbi, Stone, Don Karl, ed. From here to fame, 2011